Jura-Afrique

Notre histoire

En bref

  • Mars 1990 Jumelage entre les hôpitaux régionaux de Delémont et de Porrentruy avec, respectivement, l’Hôpital de Tanguiéta au Bénin et l’Hôpital Saint Jean-de-Dieu à Afagnan au Togo.
  • 1990 Création de Jura-Afrique par ses fondateurs Gabriel Nusbaumer, président, Raoul Piquerez, directeur de projet et Philippe Veya, trésorier. Sa mission : soutenir les activités des jumelages et développer des projets de soins de santé.
  • Années 90 Equipement en matériel et en mobilier de l’Hôpital de Tanguiéta, construction de logements pour le personnel infirmier.
  • 1997 Partenariat avec l’ONG peulh Potal Men basée à Natitingou, pour le financement de son volet « alphabétisation ».
  • 2000 Sous l’impulsion du Dr Quéré, réorientation des programmes de l’ONG en les inscrivant dans un concept global de maintenir la population rurale sur place.
  • 2003 Premier contrat conclu avec l’ONG New Tree active au Bénin et au Burkina Faso avec pour objet le reboisement.
  • 2007 Autonomisation progressive des partenaires de l’ONG à Tanguiéta par la fondation de Jura-Afrique Bénin.
  • 2011 Convention de partenariat signée avec l’association Ti Toua en milieu naténi, pour la promotion de l’alphabétisation.
  • 2012 Les fondateurs de Jura-Afrique passent le flambeau à Pascal Tarchini entouré d'une équipe de jeunes bénévoles. L’ONG se repositionne en concentrant son action sur l’alphabétisation d’adultes.
  • 2015 Jura-Afrique est menée par un comité restreint de 5 membres, soutenu par un comité élargi formé des fondateurs et d'anciens membres.
  • En 25 ans d’existence, Jura-Afrique a participé, grâce à la générosité de ses donateurs privés et des contributions de la DDC (Département fédéral pour le développement et la coopération) au financement d’activités et d’investissements pour CHF 3 millions.

Actions menées et réalisations

  • Construction de 11 écoles de 3 classes dans divers villages de brousse
  • Construction de 4 dispensaires et remise en état d’une maternité en brousse
  • Plantation de 200'000 arbres (taux de survie des plants de 66%)
  • Formation de 40 pépiniéristes
  • Réhabilitation de 3 cours d’eau
  • Formation d’alphabétiseurs (90 en milieu peulh de 1997 à 2010) et alphabétisation de centaines d’adultes
  • Vaccinations à titre préventif de plus de 30'000 bovins et 8'000 petits ruminants
  • Construction d'un poulailler

Photos d'archives