Jura-Afrique

Formations professionnelles des jeunes

La promotion de la jeuneuse à travers la formation professionnelle et la création de conditions favorables à son insertion est la clé de la stabilité et du développement de toute nation. Elle garantie la quiétude des populations, les bonnes relations de travail et d’affaires et la libre circulation des biens et des personnes. A travers les formations et le renforcement des capacités, les bénéficiaires seront en mesure de s’installer à leur propre compte et contribuer ainsi à l’amélioration de la production vivrière locale. 

Centre de formation avicole

Un taux de chômage élevé chez les jeunes

Le Bénin, comme la plupart des pays d'Afrique de l’Ouest, bénéficiant d’une forte croissance démographique, est soumis à un taux élevé de chômage. La population potentiellement en âge de travailler (15-59 ans) est de 3.5 millions d'individus soit 62,62% selon le dernier recensement; ce qui confère au pays un important potentiel humain. Cependant, la situation actuelle est loin d’être satisfaisante pour le jeunes béninois. La majorité des travailleurs sont occupés dans le secteur informel. Cette forte prédominance du secteur informel par rapport au secteur formel occasionne des pertes énormes à l’économie nationale et explique en partie la précarité du niveau de vie de la grande partie des béninois.

La formation - enjeu dans la lutte contre la pauvreté

Pour juguler ce fléau, l’Etat béninois à fait de l’enseignement technique et de l’insertion professionnelle des jeunes l’une des principales stratégies de lutte contre la pauvreté. C’est un programme très ambitieux dont les objectifs sont définis dans le Plan Décennal de Développement du Secteur de l’Education qui s’articule autour de (i) la modernisation et du développement de l’offre éducative et (ii) du renforcement et de l’amélioration de la qualité des formations. En dépit des actions en cours au niveau national, on note une grande disparité d’une région à une autre. Tel est le cas dans la province de la Pendjari.

Soutien à la création de centres de formation professionnelle

Le projet proposé par Jura-Afrique Bénin est d'accompagner les initiatives à l’autopromotion des jeunes par le renforcement de leur capacité technique. En effet, la Pendjari ne dispose d’aucun centre de formation professionnelle ni de statistiques fiables sur la situation de l’auto-emploi des jeunes ou en quête de formation ou d’emploi. Nos investigations dévoilent une montée sans cesse galopante du taux de chômage. Quant au taux d’auto-emploi, il est quasi nul malgré les avantages liés à ce secteur. Pour remédier à cette situation de faible auto emploi des jeunes, plusieurs actions ont été identifiées. Il s’agit dans l’ordre de la sensibilisation, la formation et/ou l’orientation des jeunes, l’appui au financement des projets, la création des centres de formation professionnelle et l’aménagement du territoire. Plusieurs actions ont été menées dans ce sens par Jura-Afrique Bénin. En témoignent les projets réalisés dans la zone notamment la création d’un centre de formation agricole à Tahongou et la mise en place d’un Centre de formation avicole à Tanguiéta. Celui-ci permis la formation de jeunes agriculteurs modernes, de vaccinateurs de volailles et d'apiculteurs.