Jura-Afrique

Notre approche

Jura-Afrique a toujours eu le souci d’inscrire l’impact de son action sur le terrain de manière durable. A travers une approche « bottom-up » intégrant les communautés locales dès la genèse du projet, l’ONG Jura-Afrique a toujours tenté de répondre à des besoins existants et exprimés par les populations-cibles.

Séance en milieu peuhl

Des projets mesurables en tout temps

La pertinence des activités menées sur place en est d’autant plus visible et palpable. De plus, par un suivi des activités de manière régulière à travers des instruments assimilés au Sud, l’efficacité des projets est mesurable en tout temps. Le but ultime du processus de coopération sera de contribuer à un renforcement institutionnel local afin que le partenaire soit en mesure de réaliser des projets d’auto-développement. 

Les groupes-cibles, acteurs de leur développement

Les groupes-cibles (Groupements de femmes, alphabétiseurs, vaccinateurs villageois de volailles, aviculteurs, pépiniéristes…) doivent rester les principaux acteurs et maîtres d’ouvrage à tous les niveaux et étapes du processus de développement, de la prise des initiatives jusqu’à la réalisation de leurs désirs. A ce titre, ils doivent participer aux prises de décision et se situer au centre des discussions afin de modeler eux-mêmes leur vie et leur environnement de façon durable. Les ONGs ne jouant qu’un rôle de catalyseur, de coach et de leader auprès des groupes-cibles.

Pour l’intervention sur le terrain, la collaboration intersectorielle est privilégiée avec les autres intervenants, qu’ils soient de la société civile ou de l’Etat dans la mesure où les problèmes de développement sont interdépendants et ne peuvent être résolus en les individualisant. Un renforcement mutuel des divers intervenants et une harmonisation des actions sur le terrain sont nécessaires afin de renforcer l’impact et le rendre durable.