Jura-Afrique

Activités génératrices de revenus

Actuellement les femmes sont encore fortement marginalisées en Afrique. Cela ne favorise pas leur présence dans toutes les sphères de prise de décision et limite leur contribution à leur émergence. Le présent projet propose d'amoindrir l'effet de cette discrimination à l'endroit des femmes qui constituent les couches les plus vulnérables et les plus défavorisées de la population. Ce projet s'inscrit dans une dynamique d'émancipation de la femme rurale à travers le renforcement des capacités et l'accompagnement dans la mise en oeuvre des activités génératrices de revenus. 

Transformation beurre de karité

Les femmes produisent plus de 60 % de l'alimentation

La place de la femme dans la société, son émancipation et sa contribution au developpement sont des débats aussi vieux que le monde. Bien qu'ils soient abordés differemment d'une région à une autre, des avancées notables sont enrégistrées ça et là. Cependant, beaucoup d'efforts restent à fournir tant par les pouvoirs publics, les organisations de la société civile que par la gente féminine elle-même. En effet, dans les pays en développement, les femmes produisent 60 à 80% de l'alimentation mais possèdent moins de 2% des terres. Actrices économiques à part entière, elles s'adonnent à toutes les corvées, de la production et de la transformation des produits alimentaires à la commercialisation de ceux-ci. Ce sont également elles qui s'occuppent du bien être des ménages et de l'éducation des jeunes citoyens et citoyennes. Cependant, elles n'ont qu'un accès limité aux ressources en raison des pesanteurs sociales rétrogrades. Depuis plus de deux décennies d’intervention, Jura-Afrique Bénin a su proposer dans la région de l'Atacora, plus précisement dans les arrondissement de Taïacou et de N'Dahonta, des actions pertinentes pour répondre aux besoins des femmes. Cette action a eu un effet positif sur le bien-être de leur ménage, l'éducation de leurs enfants, le renforcement de leur pouvoir de décision et de négociation au sein de leur communauté. 

Emancipation de la femme au travers des AGR

Le développement durable passe par la prise en compte de tous les membres de la communauté. Cette approche favorise une plus grande transparence dans la répartition des ressources mais aussi dans la prise en compte des intérêts des uns et des autres. Actuellement, les femmes sont encore trop marginalisées en Afrique; cela ne favorise pas leur présence dans toutes les sphères de prise de décision et limite leur contribution à leur émergence. Notre objectif est d'amoindrir l'effet de cette discrimination à l'endroit des femmes qui constituent les couches les plus vulnérables et les plus défavorisées de la population. Ce projet s'inscrit dans une dynamique d'émancipation de la femme rurale à travers le renforcement des capacités et l'accompagnement dans la mise en oeuvre des activités génératrices de revenus.