Jura-Afrique

Nouvelles d'Afrique: la technologie peut parfois jouer de mauvais tours

Internet, ordinateur
Internet, ordinateur

En 2009, dans le cadre de ses activités, POTAL MEN, s’est inscrite au projet PADOR de l’union européenne. C’était le début de la vulgarisation de masse d’internet au Bénin.

Le 14 janvier 2009, vers 17 h, Imorou et moi-même nous sommes mis à l’ordinateur pour enregistrer notre inscription dont le délai était fixé au soir même à 23h. Nous avions commencé à compléter les formulaires avec les données de la structure, les coordonnées et les statistiques des activités quand la connexion s’est interrompue. Deux heures plus tard, nous avons validé notre enregistrement. Il était déjà presque 22h. Il fallait maintenant attendre la réception d’un email qui devait nous fournir le mot de passe et le nom du compte. Malheureusement ce message électronique est allé uniquement dans la boite email du directeur de POTAL MEN alors que nous l’attendions dans celle de la structure. Pendant près de 20 minutes, nous sommes restés bloqués à attendre. Soudain, l’un d’entre nous s’est rappelé d’aller consulter les boites emails enregistrées dans l’appel d’offre. L’heure avait tourné. Nous étions à 5 minutes du délai fixé.

Il nous a fallu trois minutes pour ouvrir la bonne boîte mail et trouver les informations dont nous avions besoin. Il nous restait à nous déconnecter puis nous reconnecter avec notre numéro de compte et notre mot de passe pour valider l’enregistrement, ce que nous avons réussi en 5 minutes. Malheureusement, il était trop tard puisqu’il sonnait déjà 23 h 04. Quatre minutes qui nous ont valu d’être recalés pour l’obtention du statut de partenaire PADOR. POTAL MEN a toutefois pu s’enregistrer comme associé en attendant la prochaine occasion.

 

Bio Djega,
Directeur exécutif de Potal Men